Exploiter sa base de connaissance

Publié le Mis à jour le

L’accumulation de savoir dans les grandes structures rend vite difficile, voire impossible la gestion et le classement manuel de tout le patrimoine documentaire. Cette exploitation du capital intellectuel devient aujourd’hui un enjeu majeur pour améliorer efficacement la productivité des grandes entreprises.

L’accumulation de savoir dans les grandes structures rend vite difficile, voire impossible la gestion et le classement manuel de tout le patrimoine documentaire. Cette exploitation du capital intellectuel devient aujourd’hui un enjeu majeur pour améliorer efficacement la productivité des grandes entreprises.

Chaque employé qui recherche des informations non structurées au sein de son réseau de connaissance ou sur le web, perd systématiquement du temps avant de trouver la réponse attendue. En réponse à ce problème, de nombreuses sociétés de recherche, comme Acetic, arisem,
exalead,
pertimm, verity… offrent la mise en place d’une infrastructure professionnelle de recherche syntaxique, sémantique et statistique, promettant un gain de productivité sans précédent.

Les recherches sont assistées par des arbres thématiques et paramétrables selon le métier de l’entreprise. Les moteurs d’indexation découvrent et étudient tout type de documents (html, xml, pdf, doc…), les organisent et les relient plus facilement aux demandes des utilisateurs. Chaque nouveau document est catégorisé automatiquement selon un choix intelligent de taxinomies, qui sera la clef de classement propre à chaque document. L’utilisation des thesaurus multilingues permet d’ouvrir l’entreprise au travail collaboratif international.

De plus, ces outils de recherche se révèlent être d’excellents outils de veille concurrentielle.

Tester le moteur de recherche développé par la société Pertimm pour le CNRS

Plus d’infos sur les outils d’indexation


  • Indexation, recherche